Un fin d’année dans la confusion
Article mis en ligne le 17 décembre 2013
dernière modification le 24 décembre 2015

par Dominique ROUSSET
logo imprimer

Au bout d’un an et demi d’action du ministre Vincent Peillon, l’école et ses acteurs, dont les parents d’élèves sont bien désorientés.

Pour l’école primaire, la réforme dite des rythmes scolaires a été lancée dans le désordre. Bien des villes s’y sont lancées ou pas seulement pour être les bons élèves ou les opposants faciles du gouvernement. Pourtant l’urgence est grande de réformer l’école primaire non pour satisfaire les divers groupes mais pour améliorer les résultats des élèves, en particulier de ceux dont le milieu familial est le moins à même de les aider dans leur scolarité. La réforme Peillon n’y suffira pas et la matinée gagnée risque bien d’être gâchée par les après-midi au rabais. De plus ces horaires risquent bien de rendre encore plus difficiles les relations entre les parents et les enseignants.

C’est qu’il est bien difficile de réformer l’éducation nationale sans moyens ! Et pour compenser la matinée supplémentaire d’école, face à la grogne des mairies et des enseignants, il a été plus facile de lâcher sur les horaires de l’après-midi que de mettre les moyens pour que les nouveaux horaires soient acceptés.

Et maintenant, on nous parle de réformer le collège. Vaste chantier où là aussi les choses à bouger ne manquent pas : services des enseignants, programmes, horaires, soutien des élèves en difficulté, discipline, orientation, effectifs par classe... La liste est longue ! Pour la rentrée, la FCPE64 vous invitera à vous pencher sur ces questions. Nous espérons que nous nous retrouverons nombreux en janvier pour défendre l’école publique de la réussite de tous les élèves !!! En attendant, bonnes fêtes de fin d’année à tous


Dans la même rubrique

Un nouveau site FCPE64
le 6 octobre 2013
par CDPE64

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.40